Brainspotting   
Qu'est-ce que le brainspotting ? (source IETSP - unique centre habilité à la formation en France)

"Le Brainspotting est fondé sur le profond accordage du thérapeute avec le patient, la recherche d’un indice somatique et sa disparition par la régulation de l’amygdale. Il ne s’agit pas seulement de faciliter l’activation du SNP (système nerveux parasympathique), mais d’atteindre l’homéostasie. Robert Scaer, MD, « The Trauma Spectrum » (Le spectre du traumatisme). Le Brainspotting est une méthode de traitement puissante et ciblée qui fonctionne en identifiant, traitant et libérant des sources neurophysiologiques centrales de la douleur émotionnelle/corporelle, du traumatisme, de la dissociation et de divers autres symptômes difficiles. Le Brainspotting est à la fois une forme de diagnostic et de traitement, renforcée par des sons bilatéraux, qui produisent un effet profond, direct et puissant tout en étant ciblé et contenant.
Le Brainspotting fonctionne comme un outil neurobiologique pour soutenir la relation de guérison clinique. Rien ne peut remplacer une présence thérapeutique mature et nourrissante et la capacité d’engager un autre être humain souffrant dans une relation de confiance et de sécurité où il se sent entendu, accepté et compris.
Le Brainspotting est un outil, dans le cadre de cette relation clinique, pour localiser, cibler, traiter et libérer sur le plan neurobiologique des expériences et des symptômes qui sont généralement hors du champ de conscience et de ses capacités cognitives et linguistiques.
Le Brainspotting fonctionne avec le cerveau profond et le corps grâce à son accès direct aux systèmes autonome et limbique du système nerveux central du corps. Le Brainspotting est donc un outil/traitement physiologique qui produit de profondes conséquences psychologiques, émotionnelles et physiques.
On avance l’hypothèse que le Brainspotting exploite la capacité innée du corps de s’auto-scanner pour traiter et libérer des zones (systèmes) ciblées qui se trouvent dans un état inadapté d’homéostasie (modes de survie primitifs figés). Cela peut également expliquer la capacité du Brainspotting à réduire et à éliminer les douleurs et tensions corporelles associées aux états physiques.
Un « Brainspot » est une position oculaire qui correspond à l’activation énergétique/émotionnelle d’une problématique traumatique/émotionnelle dans le cerveau, très probablement dans l’amygdale, l’hippocampe ou le cortex orbito-frontal du système limbique. Localisé par la position oculaire, associé à des réponses réflexes observées extérieurement et ressenties intérieurement, un Brainspot est un sous-système physiologique contenant une expérience émotionnelle sous forme de mémoire.
Lorsqu’un Brainspot est stimulé, le cerveau profond signale de manière réflexe au thérapeute qu’une zone importante a été localisée. Cela se produit généralement sans que le patient en soit conscient. Il existe une multitude de réactions réflexes comprenant des mouvements des yeux, oscillations, figements, clignements (forts et doubles), dilatation et constriction des pupilles, rétrécissement, tics faciaux, froncement des sourcils, reniflements, déglutitions, bâillements, toux, hochements de tête, signaux de la main, mouvements des pieds et déplacements du corps. Les expressions faciales réflexes sont de puissants indicateurs de l’existence de Brainspots.
L’apparition d’une réaction réflexe lorsque le patient fait l’expérience somato-sensorielle du traumatisme, du problème émotionnel ou somatique, est une indication qu’un point cérébral a été localisé et activé. On peut alors accéder et stimuler le Brainspot en maintenant la position des yeux du patient pendant que celui-ci se concentre sur l’expérience somatique/sensorielle du symptôme ou du problème traité dans le cadre de la thérapie.
Le maintien de cette position oculaire/Brainspot dans le cadre de la focalisation de l’attention sur le « ressenti » du corps lié à cette problématique ou à ce traumatisme stimule un processus profond d’intégration et de guérison dans le cerveau. Ce processus, qui semble se dérouler au niveau réflexif ou cellulaire dans le système nerveux, entraîne un déconditionnement des réponses émotionnelles et physiologiques précédemment conditionnées et inadaptées. Le Brainspotting semble stimuler, concentrer et activer la capacité inhérente du corps à se guérir d’un traumatisme.
Dans le Brainspotting « Inside Window », le thérapeute et le patient cherchent à localiser ensemble des points cérébraux en se fondant sur le ressenti du patient de l’expérience avec la plus forte intensité de détresse affective/corporelle. Le Brainspotting peut se faire avec un ou deux yeux. Le Brainspotting peut se concentrer sur la détresse ou sur l’établissement et le renforcement des ressources.
Le Brainspotting est également très utile pour accéder à et développer des états et des expériences de ressources internes. Ces ressources permettent au thérapeute et au patient, lorsque c’est nécessaire, d’ « osciller » entre des états ressources ou états positifs et des états traumatiques pendant le Brainspotting afin de permettre une désensibilisation et un traitement plus graduels et progressifs des problématiques et symptômes intensément traumatisants et chargés d’émotion.
Le Brainspotting traite jusqu’au noyau réflexe. Souvent, lorsqu’il apparaît que l’on a atteint un niveau de détresse zéro, une nouvelle strate ou un nouveau palier a été traversé, permettant ainsi de pénétrer plus profondément dans le cerveau. Le noyau réflexe se trouve dans le cerveau profond et inconscient. Il est hors de notre champ de conscience au même titre que la respiration, la circulation et la digestion. Le Brainspotting permet de démanteler le traumatisme, le symptôme, la détresse somatique et les croyances dysfonctionnelles au niveau du noyau réflexe.
Le Brainspotting est une approche « corps à corps ». La détresse est activée et localisée dans le corps, ce qui conduit ensuite à la localisation du Brainspot en fonction de la position oculaire. Contrairement à l’EMDR où la mémoire traumatique est la « cible », dans le Brainspotting, le Brainspot est la cible ou « point de focalisation ou d’activation ». Tout vise à activer, localiser et traiter le Brainspot.
Le Brainspotting est à son maximum de puissance et d’efficacité lorsqu’il est pratiqué avec des CDs de sons bilatéraux. Les sons bilatéraux augmentent les capacités de traitement du cerveau en stimulant alternativement chaque hémisphère cérébral. Pour les patients hautement dissociés ou très fragiles, le Brainspotting peut être initié sans intensification bilatérale. Celle-ci peut être ajoutée par la suite lorsque le client est plus intégré et plus flexible. Le son relaxant pénètre directement dans le cerveau par les nerfs auditifs alors que les tympans sont soumis à des vibrations bilatérales.
Tout événement de la vie, qui provoque des blessures et une détresse physique et/ou émotionnelles importantes, face auquel la personne se sent totalement submergée, impuissante ou piégée, peut devenir une expérience traumatisante.
Il est de plus en plus reconnu au sein des professions de la santé que les expériences de blessures physiques et/ou émotionnelles, de douleurs aiguës et chroniques, de maladies physiques graves, le fait de devoir faire face à des interventions médicales difficiles, les bouleversements de la société, les catastrophes environnementales, ainsi que de nombreux autres événements problématiques de la vie, contribueront au développement d’un réservoir important de traumatismes de la vie. Ce traumatisme est retenu dans le corps.
Dans la plupart des cas, la personne traumatisée ne dispose généralement pas de la possibilité ou du soutien nécessaire pour traiter et intégrer de manière adéquate ces événements traumatisants de la vie. L’expérience traumatisante devient alors une partie du réservoir de traumatismes de cette personne. Le corps et la psyché ne peuvent pas rester insensibles aux coûts physiques, énergétiques et émotionnels dérivant de cette charge traumatique accumulée. La littérature médicale et psychologique reconnaît désormais qu’environ 75 % des demandes de soins médicaux sont liés aux actions ou aux conséquences de cette accumulation de stress et/ou de traumatismes sur les systèmes du corps humain.
Tous les professionnels de la santé sont confrontés à des situations de traitement dans lesquelles les symptômes physiques ne peuvent être séparés de leurs corrélats émotionnels ou psychologiques. Les expériences traumatisantes de la vie, qu’elles soient physiques ou émotionnelles, sont souvent des facteurs importants qui contribuent au développement et/ou au maintien de la plupart des symptômes et des problèmes rencontrés dans le cadre des soins de santé.
Le Brainspotting est un outil thérapeutique physiologique qui peut être intégré dans un large éventail de modalités de guérison, y compris des approches de traitement psychologiques et somatiques. Le Brainspotting peut être utile en complément de diverses thérapies corporelles, notamment le travail corporel avancé, la chiropractie, l’acupuncture, les thérapies somatiques, la physiothérapie, les soins infirmiers, la médecine et d’autres approches spécialisées de la guérison physique. C’est une ressource précieuse dans le traitement d’un large éventail de problèmes et de symptômes médicaux, physiques et psycho-émotionnels rencontrés par les professionnels de la santé.
Le Brainspotting est un outil neurobiologique permettant d’accéder, de diagnostiquer et de traiter un large éventail d’affections somatiques et émotionnelles."

Brainspotting USA
Brainspotting France / IETSP